[Expo PhotoIIAC 2011] Migrations et identités : le street art à Belleville [#1]

Ces photos et textes  ont été publiés dans le cadre de l’exposition et du concours de photographies  Photoiiac 2011 » « terra(in) cognito » organisés par L’Institut Interdisciplinaire du Contemporain (CNRS-EHESS), en novembre 2011. Le concours était parrainé par Howard S. Becker. Toutes les informations sont disponibles sur le blog consacré au concours et à l’exposition.

MIGRATIONS ET IDENTITÉS: LE STREET ART À BELLEVILLE 

Art naifArt naïfPassants devant une Peinture murale de Nassyo, réalisée dans le cadre d’une opération intitulée « les trois murs » menée par le Conseil de quartier  « Hôpital St Louis-Fbg du Temple ». 101 rue du Faubourg du Temple, Paris 10ème. Juillet 2010. Photo : Marion Dupuis.

Migration is not a crime
 Migration is not a crime. Passantes devant une série de posters de street art dont celui de street art without border : « La migration n’est pas un crime ». Rue Allibert, Paris 10ème. Juin 2010. Photo : Marion Dupuis.

Obama si

Obama…si. Peinture murale en cours de réalisation en hommage à Troy Davis par Kouka N’Tadi, au premier plan. La peinture terminée est accompagnée du texte suivant : «J’ai pas sauté de joie le 4 novembre…La télé nous déblatérait des tonnes et des tonnes d’espoir, mais c’est bien peu pour rattraper 400 ans d’histoire…Obama si… Rue Denoyez, Paris 20ème. Septembre 2011.  Photo : Marion Dupuis.

*****

J’ai choisi de présenter une recherche personnelle que je mène sur le quartier de Belleville et alentour à l’intersection des 10ème, 11ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris. Ce projet documente par la photographie l’évolution du quartier comme lieu d’immigration singulier, symbolique et parfois idéalisé, en montrant la multiplicité des identités et en questionnant le quartier en tant que modèle de cosmopolitisme. L’un de mes objectifs est de représenter la visibilité des différents groupes de population et leur appropriation de l’espace urbain. Je photographie les lieux de sociabilité, les lieux de cultes, les commerces et certaines manifestations d’expression religieuse ou culturelle.

Je montre ici des représentations véhiculées dans le street art local et des «visages » du quartier. Dans le cas du street art portant des messages politiques ou historiques, l’utilité de la photographie prend tout son sens car la durée de vie d’une œuvre non-officielle ne dépasse pas souvent quelques jours. En faisant parfois écho à l’actualité locale, nationale ou internationale, le street art permet de relier un espace donné à une temporalité.

La photo « art naïf » présente une peinture murale « officielle », montrant une vision idéalisée du quartier, à replacer dans le contexte d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’asiatiques dans le quartier de Belleville pour protester contre les violences dont ils se disent la cible, le 20 juin 2010. Celle intitulée « migration is not a crime » montre, sur la gauche, une affiche faisant écho aux luttes locales contre l’expulsion d’enfants sans papier. La photo intitulée « Obama si » est un hommage de l’artiste Kouka à Troy Davis condamné à mort aux Etats-Unis et exécuté en septembre 2011. Troy Davis est devenu le symbole des afro-américains condamnés à tort. Kouka souligne ici la persistance des discriminations.

A PROPOS DU CONCOURS ET DE L’EXPOSITION 

Parrain du concours

Howard S. Becker

logo_concours_photo

Jury

Catherine NeveuClaire BustarretDaniel FriedmannDianne HagamanJean-Christophe MonferranOctave DebarySylvaine Conord

Comité d’organisation

António Farinhas RodriguesChan Langaret et Jade Legrand (doctorants LAIOS-iiAC )

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *